Sortie Alpes du Nord, 25-28 mai 2017

June 2017

Battle de Compte rendu Claire Vs Gilles .. je compte les points. 


Claire

En résumé, il y a eu beaucoup de vols (Samoêns, Passy, Annecy ), une bonne ambiance (hormis l'humour déplorable de certaine) et aucun incident dans le groupe.

 

Par-contre, nous avons eu quelques échanges avec les indigènes, parfois amicaux parfois moins. Des histoires de casquette ou de pliage. Bref on s'en moque, mais on reviendra avec armes et bagages.

 

Pour les vols,

Certains ont pu apercevoir une buse voler sous une Base sans les bases de la buse. Je laisse Damien confirmer.

Notre champion incontesté est Ludo. Donc de rage, et passant par Annecy au retour, nous l'avons jeté à la gare SNCF pour qu'il puisse raconter ses exploits à son voisin de siège et nous laisser enfin tranquille  (c'est pas vrai, Ludo on t'aime bien).

William s'est jeté dans les thermiques avec un sang froid sans pareil. Il a du acquérir  une très grande expérience sur ses vols de samedi.

Jean-Christophe nous doit l'apéro, puisqu'il s'est vaché à côté de Planfait. Ha, ha, ha, MDR !!!!

Damien a tout filmé, au déco, comme à l'attéro. Mais comment as-t'il fait pour voler, on se le demande ?

Razak était super motivé  pour monter dans les thermiques. Dans une partie de chat en vol (et oui le chat vole) je n'ai pas réussi à le rattraper. Les vidéo suivront.

Vincent  cherche désespérément la meilleur position pour un déco d'anthologie. Personne n'a vraiment su lui répondre, surtout que les poulets ça vole mal. Une prochaine sortie s'avère nécessaire pour continuer l'échange.

Kevin a fait de bon vols, mais n'a pas atteint son objectif de survoler le Mont-Blanc.

Et de mon côté, je suis déçue  car je n'ai pas réussi à pousser Damien dans les arbres, ma j'ai bien bien cassé les pieds aux piafs locaux comme aux émigrés avec  un dernier déco en marchant sur l'aile de mon voisin et bousculant un bi-place qui tardait à partir - que du bonheur (paris  gagnés: 1/2).

 

Nous avons donc fini au déco d'Annecy avec notre président en chef et son escouade.

Bises à tous

Claire

 

Gilles :

Sortie Piafs Ascension 2017

Il y a environ 2000 ans en Palestine, suite à une crucifixion mal à propos, on nota une forte ascension, près du décollage du mont des Oliviers, sur le site FFVL de Nazareth.

Nous autres Piafs intégristes de Villebon (quand on n'est pas sur Yvette) en perpétrons le souvenir, dans la dignité, l'allégresse et le recueillement qui nous caractérisent.

C'est Claire qui nous sonna les matines, ce jeudi 25 mai 2017 à 07h00 avec le révérend Damien suivi de ses ouailles Jean-Christophe, Kevin, Ludo, Razak, Vincent, William et Gilles.

 

Jeudi:

Le cheminement à genoux en robe de bure (oui, sur Yvette aussi) autrefois préféré, a laissé place à l'entassement en camion Opel / MJC pour déferler sur les autoroutes A6 puis A41.

C'est au décollage d'Agy qu'on a décidé d'épargner la ville de Cluses et son atterro très urbain, pour se rabattre sur Samoens dans l'après midi. Rapide visite de l'atterro de Brison. Vent météo faiblissant, chaleur en vallée et un bon gradient de température poussent au décollage des Saix. Les acclamations d'autochtone à casquette nous encouragent à décoller vite. On notera ici la belle performance de l'équipe qui pose tous ses membres à l'intérieur de l'atterrissage officiel (400m x 400m) - et l'accueil chaleureux d'autochtone à casquette à l'atterro (oui, c'est le même).

Les gros menteurs qui prétendaient monter au Criou sans problème ont vite été démasqués (Gilles, au coin!) Nous célèbrerons les vèpres à ChinaWok (Sallanches) avant de regagner nos cellules monacales du couvent Le Fontenay (Passy, sur la route du plateau d'Assy).

bilan: 1 rotation, 0 killed, pas de coups de soleil.

 

Vendredi:

L'opportunité du déco à 2 pas des dortoirs nous envoie faire du parawaiting sur le déco de Plaine-Joux. Moments intenses où, en face du Mont Blanc, sous le soleil brûlant, on peut enfin se mettre les doigts dans le nez ou pisser sur un arbre - voire démarrer la première sieste de la journée (Vincent, repéré!). Une coalition se forme, qui tente d'imposer une méthode de gonflage face voile au plus récent volant. La brise au déco et les ascendances thermiques varieront au cours de la journée entre ridiculement faible, inexploitable et franchement tarte. Curieusement on voit des ailes très haut au-dessus des Fiz. On suspectera le dopage, un déco très haut connu des seuls locaux ou des mutations génétiques. L'hypothèse qu'on est une bande de brêles n'a pas été retenue.

En milieu de journée, notre rookie préféré décolle pour un plouf de 5 minutes. Une grosse demi-heure plus tard, toujours pas de nouvelles (sa radio fonctionnait au déco) inquiétude parmi la meute. Au final on dira que la radio s'est mise à déconner (William, dénoncé!) et son vol s'est très bien passé, y compris l'atterro dans une masse d'air remuante.

Encore une fois le sans-faute: tous posés dans le terrain de Chedde (200m x 300m, en léger dévers).

bilan: 3 rotations, 0 killed, peu de coups de soleil.

 

Samedi:

La météo annonce de l'orage dans l'après midi, on va voler en local à Passy le matin.

Un bon moment de yo-yo pour tout le monde, un fuyard va trainer sur les alpages de Varan (Ludo, épinglé!), ce sera la seule déclaration CFD du long weekend - mais on ne lui en veut pas.

Plus tard dans l'après midi on notera quelques otaries flottant sur le lac de Passy, après l'abandon des projets de vol un peu plus loin.

Au final l'orage n'éclate pas mais les bonnes conditions ont disparu.

Encore une fois le sans-faute: tous posés dans le terrain de Chedde (200m x 300m, en léger dévers).

bilan: 2 rotations, 0 killed, quelques coups de soleil.

 

Dimanche:

Après avoir confié Ludo à son employeur, on trace vers le bouchons d'Annecy et le déco de Montmin. On y retrouve quelques bouilles connues qui parawaitent au soleil. Les conditions s'installent vers 14h00, on s'y jette dans l'idée d'un petit tour du lac et ensuite départ en camion à 16h00. Après un long moment à se faire secouer les ailes en avançant contre la brise du lac, on oublie l'idée de traverser le lac sous l'étalement d'un cumulonimbus à l'Est -qui nous pourrit la masse d'air - et retour atterro pour Claire, Vincent, Damien, Kevin et Razak. 

En revenant des dents de Lanfon Jean Christophe nous abandonne pour se vacher près de la route de l'atterro de Planfait. Ses lunettes le lui reprocheront sèchement.

Presque tous posés dans le terrain de Doussart (200m x 400m).

bilan: 1 rotation, 0 killed, quelques coups de soleil.

Retour à Villebon 00h30 - en mode zombie !

 

 

 

 


Categories: Séjours