Octeville - JUIN 2015

Sortie en Normandie - 27/06 | July 2015

Depuis 2/3 jours déjà, Ludovic avait lancé  l’idée d’une sortie, très vite rejoint par Sylvain (toujours partant !) et Abou… Les prévisions aléatoires du dimanche poussent ces 3 motivés à se positionner pour le samedi… Le dernier à rejoindre ce petit groupe est Olivier… Orientation O/NO, tous les sites météo sont d’accord. Mais cela semble un peu fort, quelle que soit la destination… C’est pas gagné… Jusqu’au vendredi soir, incertitude… on y va, on y va pas, ça risque d’être fort, c’est pas tout près… Finalement, n’ayant pas grand chose à perdre, décision est prise de tenter le coup à… Octeville !

 

 

http://www.zoomcinema.fr/media/photos/10069/affiche.jpgPour d’obscures raisons barbecuesques, il n’est pas prévu de rentrer trop tard de notre virée… Qu’à cela ne tienne, nous partirons plus tôt !! Facile à dire… mais dur au réveil… Qu’importe, c’est pour la bonne cause, hop, hop, Ludo et Sylvain se retrouvent à la MJC à 7h du matin pour récupérer le minibus, puis viennent accueillir à la sortie de leur RER Abou et Olivier…  La fine équipe est au complet, voici 4 garçons pleins d’avenir prêts pour l’aventure… C’est parti !

Après le trajet qui ne présente pas d’intérêt narratif, bien que fort agréable (sans tenir compte de  la propension quasi systématique au surclassement des sociétés d’autoroute qui veulent nous faire payer tarif camion à cause de la galerie.. Ggggrrrr, mais bien sûr…), bref, nous touchons au but, nous ne sommes plus très loin… l’angoisse monte : ça va t-y le faire ? ça va t-y pas le faire ? ça souffle quand même pas mal dans les arbres, les colonnes de fumée des usines du Havre sont à l’horizontale… Notre bonne humeur résisterait-t-elle à une déconvenue… ? Derniers kilomètres, angoisse, nous arrivons sur site vers 9h45… dès notre arrivée sur le parking, nous voilà rassurés, nous apercevons une aile en l’air, ça vooooole !!! ouf, on va pouvoir passer aux choses sérieuses…

Ca souffle bien quand même, plus serait trop, mais c’est très bien axé… nous ne sommes pas les seuls à avoir eu l’idée… même en étant matinaux, les volants arrivent au fur et à mesure, dans un flot constant… petites voiles, grandes voiles, bi places, y’en a pour tous les goûts… Mais ça va, nous sommes à Octeville, le site est large, on va pouvoir se répartir…

Petit rappel concernant le vol à Octeville : on vole dans la CTR de l’aéroport, altitude max au déco et à proximité limitée à 40m au dessus du déco, puis 100m jusqu’à Antifer (une usine qui se situe à un peu moins de 20 kms en suivant les falaises) et vol à vue après…

Objectif suprême du site d’Octeville : rallier Etretat et ses falaises. Mais pour cela, il faut les conditions, et nulle ne sait si ça le fait aujourd’hui

 

 

Les choses sérieuses commencent : « taupe » départ de Sylvain vers 11h wink suivi de près par Ludo, et un peu plus loin, Abou et Olivier… Sylvain et Ludo filent direct au nord vers Antifer rejoindre un groupe partis 15 min plus tôt… Abou et Olivier, peut-être en phase de réveil, se laissent gentiment porter et rejoignent tout doucement les ouvreurs…

Le vol jusqu’à Antifer consiste à longer la falaise, mais pas trop près, sinon on monte au delà des limites… Afin de respecter les altitudes max, tout le monde est aux oreilles, et malgré cela, ça continue à monter… il faut donc, selon les préférences de chacun, accélérer, s’éloigner de la falaise, réaliser quelques wings de temps à autres pour dégrader, bref, il faut brider ses ardeurs, c’est bien trop généreux… !

Lorsque Abou et Olivier arrivent à Antifer, le 1er groupe revient vers le déco (qui se situe toujours à quelques 20 kms)… Il ne reste donc que nos 4 piafs qui, malgré déjà 1 heure de vol, ont les ailes qui les démangent…

Certains plus que d’autres… Dès que tout le monde est à altitude raisonnable, Ludo s’engage pour la tentative du jour : rallier Etretat…  Suivi comme son ombre par Sylvain, et toujours un peu à la traine, Abou et Olivier…

Après une 1ère petite transition pour aller un peu au delà du phare d’Antifer, le petit train continue… Et là, nos intrépides ouvreurs se lancent… Pas 1 mais 2 fusibles tirent droit devant et tentent de raccrocher la falaise suivante… sans beaucoup de marge de manœuvre… L’important, c’est d’essayer… Est ce le vent qui a sensiblement tourné ? En tous cas, en bout de transition, ça dégrade très fortement, en 2 min les pionniers se retrouvent radada, mais heureusement encore au dessus d’un bout de terre… car en bas des falaises, que de l’eau… il n’y a pas de plage, les falaises tombent abruptes dans l’eau…  du coup, pas fous, les retardataires Abou et Olivier rebroussent chemin pour se réfugier sur une crête ou le rendement est assuré... C’est pas glorieux, mais ça tient… du coup, nos 2 téméraires vachent quelque part entre ânes et chevrettes à proximité de la Valleuse d’Antifer, et se retrouvent coupés de la civilisation… il va falloir marcher en longeant la falaise d’abord au milieu des vaches et tenter une récup pour vite revenir au déco…

Pendant ce temps, les sans-audace qui avaient déjà rebroussé chemin (le 1er groupe) rejoignent Abou et Olivier pour un constat similaire : ça le fait pas aujourd’hui… ! Moralité, pour cette journée vaut mieux rester jouer sur les 20 kilomètres du déco à Antifer… ce qu’Abou et Olivier s’attacheront à faire durant encore 1 petite heure, avant de poser… et de recommencer pour un nouveau vol plus tard dans l’après midi. Pour info, les attéros se feront sur la plage en bas, la repose au déco étant un peu technique. Y’en a qu’ont essayé, ils ont eu des problèmes…

Pendant ce temps, à quelques kilomètres de là, nos 2 compagnons d’infortune ne parviennent pas à se faire prendre en stop… Faut dire que c’est impressionnant Ludo et Sylvain avec leur gros sacs sur le dos…(maison) ;) Alors, au bout de quelques kilomètres, après plusieurs hésitations, la vache se transforme en vol rando… aidé par Ludo, Sylvain s’élance d’une falaise pour un déco improvisé à proximité de le Grand Hameau au bout de 11.5 km… après un temps d’incertitude, les conditions du jour lui permettent de remonter, et voilà Sylvain à nouveau dans la farandole des parapentes qui longent la falaise…

Ludo de son côté a finalement réussi à trouver une voiture conciliante entre Heuqueville et Epaville au bout de 14.3 km, et a pu rejoindre le déco à 16h30 avant Sylvain qui c’est posé sur la plage… Il est malheureusement déjà l’heure de repartir… depuis quelques temps déjà…

Pas de temps à perdre donc, tout le monde remonte dans le minibus, et retour sur Paris dans la même bonne humeur qu’en venant, malgré les fortunes diverses…

 

 

Bilan des comptes : le GPS d’Abou indique 80 kms dans la journée, dont un triangle (qui certes doit être un peu à plat, mais ça compte) de 50 kms… le tout en 3h30 de vol… Sensiblement pareil pour Olivier, qui n’a pas de GPS (mais qui ne comprend pas pourquoi il ne peut pas avoir de trace…). Sylvain, 1h30 en l’air, un peu plus en rando, un nouveau déco ouvert au compteur... Et Ludo, 0h45 de vol, une rando tout terrain, un succès à l’autostop, une bonne humeur inébranlable et le privilège d’avoir tenté l’aventure du jour…

En somme, une super journée, grand beau temps, conditions optimales, équipe formidable, une sortie comme on en voudrait plus souvent (et plus nombreux smiley


Categories: Sorties, Photos