débarquement Piaf en Normandie

mai 2018 | May 2018
Méteo France prévoyait une semaine grise et pluvieuse au centre -sud-est, et seules les côtes Nord Ouest semblaient propice à déplier les parapentes.
Partis pour passer une semaine en Auvergne à 7, on s'est retrouvé à 2, samedi 5 mai au matin à rouler vers Port En Bessin.(Calvados, 14520)
Installés à quelques minutes du décollage dans un camping de Port en Bessin sonorisé par les mouettes locales dès 07h00. 
L'avantage c'est que les hurlements de mouettes matinales ça encourage à partir voler (enfin, surtout à partir..)

La brise de mer nous a soutenu le samedi 5, un peu moins le dimanche 6 mai 2018.
Malgré les injonctions de démotivateurs parisiens, l'escalier qui remonte de la plage vers le déco est réparé et fonctionnel.
D'ailleurs on reçoit l'information des réparateurs eux-mêmes.
Le décollage local est moins bien alimenté qu'un déco alternatif, plus près de Port en Bessin - que l'on va tenter aussi.
L'équipe Piafs se renforce d'une nouvelle venue, mais la brise de mer ne se renforce pas et le lundi est plutôt cool - en langage parapentiste ça veut dire qu'on se pose à la plage ;-)

La transition vers Octeville se fera en voiture -faute de mieux- le mardi 8 mai. L'équipe belge qui volait avec nous à Commes est venue aussi.
Un quatrième Piaf nous rejoint sur place. Il fait ses 2 premiers grands vols avant l'arrivée d'un nuage très bas qui oblige à voler à 50 m/mer - pour pouvoir continuer à voir la surface !
C'est mercredi 9 que l'équipe se complète du cinquième élément - et rentre ce même soir, la météo nous prévoyant du mauvais temps partout pour demain
Antoine, Michel J., Claire, Razak et Gilles E. rentrent par vagues successives, à l'aide de plusieurs véhicules (pas tous prévus au départ)
Le bon côté c'est que les mouettes matinales sont restées à Commes!

Gilles

Annecy Avril 2018

May 2018

Après des inscriptions compliquées, un camion hors service et
l’annulation du SIV pour cause de blessure du moniteur SIV, ce séjour
aura tout compte fait été exceptionnel, parole de Piaf!

Samedi 14 Avril

Le minibus a moitié plein part de Villebon-sur-Yvette avec Benoît,Fabrice, Ludovic, Ralph, et un passager Blablacar à son bord. Direction Talloires où nous rejoignons Xavier, arrivé un peu plus tôt.
Juste le temps de poser nos affaires au gîte des Alérions, et nous voilà sur la moquette de Planfait, il est 16h.
Tout le monde arrive à faire le sommet des Dents de Lanfont et se promène dans ce bocal immense.

Dimanche 15

Jour de messe : on fait les courses pour le casse-croûte du midi et l'apéro du soir. Puis on va voler, encore une fois à Planfait. De nouveau, tout le monde a la banane, à l'exception du président. En voulant gravir la Tournette il s'enferme dans la petite vallée derrière le rocher du Roux et se vache à la limite d'un bosquet, où finira la
voile. Bilan : une réparation chez Ripair et la location d’une voile pour la semaine, à la boutique des Grands Espaces.

Lundi 16

Une épaisse couverture nuageuse est prévue toute la journée. Cela nous permet de souffler un peu après ce début de séjour sur les chapeaux de roues. Au programme : achats parapentesques et promenade au bord du lac.
Arnaud des Voiles en Vue nous rejoint le soir.

Mardi  17

Claire et Sylvain débarquent aux Alérions. Elle part skier à La Clusaz, lui est là pour voler, sa maladie enfin vaincue.
Fabrice récupère une voile d’essai, la NEVADA 2 et fait du gonflage sur la pente école en face des Alérions.
Nous prenons la direction de Marlens, une journée à fort potentiel est prévue, peut-être le tour des Bauges!
Dans la montée au déco on prend en stop un local qui nous donnera quelques conseils et qui fera le vol avec Sylvain.
Tous les top gun du coin sont là, ainsi qu'un groupe de filles en stage cross. Ludovic et Arnaud font un plouf amélioré (env 30 min), puis organisent la récupération des uns et des autres. Xavier a posé ainsi que Fabrice, qui malheureusement s'est branché petite déchirure de la voile de prêt, égratignures et ecchymoses, pas
cool. Le débranchage a été réalisé en un temps record par Xavier, élagueur professionnel, qui avait tout son matériel avec lui.
Pendant ce temps, Benoît, Ralph et Sylvain filent vers le sud sur les faces est du massif des Bauges.
Benoît et Ralph se vachent en voulant raccrocher la dent de Pleuven. Sylvain quant à lui boucle un triangle de 100km : Marlens, Pic de la Sauge, Parmelan!

Mercredi 18

Marlens toujours, journée prometteuse encore .
Arnaud, Fabrice, Claire et Benoît posent à Marlens. Ludovic, Ralph, Sylvain et Xavier s’extraient.
Après un début de vol en groupe, Ludovic bifurque à la Dent d'Arclusaz et pose dans les Bauges au kilomètre 47.
Ralph et Xavier continuent vers Chambéry tandis que Sylvain, qui avait de l'avance, traverse les Bauges en direction du Colombier pour boucler son second triangle.
Après avoir atteint la Savoyarde, à l'extrême sud des Bauges, Xavier et Ralph remontent sur Annecy. Xavier se vachera au pied du Roc des Bœufs après une transition compliquée et un vol magnifique de plus de 70 km!
Ralph bouclera son triangle en passant par le Roc des Boeufs, la marque des 100km n'était pas loin!
Pendant ce temps Arnaud, Claire et Fabrice redécollent à Planfait pour un vol dans le bocal et même une traversée du lac pour Fabrice qui se posera dans les Bauges.
Merci à Claire et Xavier qui ont organisé la récupération des pilotes avec leurs véhicules.

Jeudi 19

Les journées de vol pèsent sur les organismes mais encore une fois la journée s'annonce exceptionnelle. Tout le monde redécolle de Marlens. Bilan de la journée : un triangle de 15km pour Ludovic, un premier cross
pour Arnaud, et des vols sympa en face est pour les autres.
Tout le monde a la banane et la récup est magique, merci Ludo!

Vendredi 20

Claire est en weekend et nous rejoint pour la journée, tandis que Julien, invité surprise, pose carrément ses valises au gîte, attiré par les vols de folie réalisés depuis le début de la semaine!
Les plafonds dépassent les 3000m, le vent est nul, le soleil est au rendez-vous! Nous décollons de Planfait, chacun fait ce qu'il lui plaît : ploufs améliorés, tour du lac, ou tour des Bauges par les faces ouest!
Le soir, Claire nous a préparé une sortie au top : resto savoyard et ballade dans la vieille ville d'Annecy!

Samedi 21

Dernier jour.
Pendant que Claire, Julien et Xavier entament un stage SIV trouvé sur le tard, les autres décident de faire un dernier cross au départ de Marlens. Sylvain fait un break et organise la récupération, avec des pilotes posés entre Montlambert et le Granier.
Tout le monde est à bord du minibus, il est 16h, les estomacs sont vides et les esprits comblés. Arrêt minute à la première boulangerie que nous croisons où nous commandons un kit de survie composé de sandwichs et
boissons fraîches. On en profite pour faire le plein du fourgon : fromage, saucisson et vins locaux qui nous rappellerons ce séjour magique!

Un grand merci à Ludovic pour l'organisation du séjour et à tous les participants pour leur bonne humeur!

Quelque photos :

https://drive.google.com/drive/folders/1i-ogfUsbnIyUE343b_9YTShOtDhrBHWf?usp=sharing

Et déjà une vidéo :

https://youtu.be/Bg81m5hE87w

Enjoy!


Weekend Ascension 2017

January 2018

Un condensé de notre superbe weekend prolongé du l'Ascension en mai 2017

Superbe ambiance entre Piafs  et quelques belles journées de vole dans un cadre magnifique 

Merci à Damien L pour le montage. 

 

 


Sortie Alpes du Nord, 25-28 mai 2017

June 2017

Battle de Compte rendu Claire Vs Gilles .. je compte les points. 


Claire

En résumé, il y a eu beaucoup de vols (Samoêns, Passy, Annecy ), une bonne ambiance (hormis l'humour déplorable de certaine) et aucun incident dans le groupe.

 

Par-contre, nous avons eu quelques échanges avec les indigènes, parfois amicaux parfois moins. Des histoires de casquette ou de pliage. Bref on s'en moque, mais on reviendra avec armes et bagages.

 

Pour les vols,

Certains ont pu apercevoir une buse voler sous une Base sans les bases de la buse. Je laisse Damien confirmer.

Notre champion incontesté est Ludo. Donc de rage, et passant par Annecy au retour, nous l'avons jeté à la gare SNCF pour qu'il puisse raconter ses exploits à son voisin de siège et nous laisser enfin tranquille  (c'est pas vrai, Ludo on t'aime bien).

William s'est jeté dans les thermiques avec un sang froid sans pareil. Il a du acquérir  une très grande expérience sur ses vols de samedi.

Jean-Christophe nous doit l'apéro, puisqu'il s'est vaché à côté de Planfait. Ha, ha, ha, MDR !!!!

Damien a tout filmé, au déco, comme à l'attéro. Mais comment as-t'il fait pour voler, on se le demande ?

Razak était super motivé  pour monter dans les thermiques. Dans une partie de chat en vol (et oui le chat vole) je n'ai pas réussi à le rattraper. Les vidéo suivront.

Vincent  cherche désespérément la meilleur position pour un déco d'anthologie. Personne n'a vraiment su lui répondre, surtout que les poulets ça vole mal. Une prochaine sortie s'avère nécessaire pour continuer l'échange.

Kevin a fait de bon vols, mais n'a pas atteint son objectif de survoler le Mont-Blanc.

Et de mon côté, je suis déçue  car je n'ai pas réussi à pousser Damien dans les arbres, ma j'ai bien bien cassé les pieds aux piafs locaux comme aux émigrés avec  un dernier déco en marchant sur l'aile de mon voisin et bousculant un bi-place qui tardait à partir - que du bonheur (paris  gagnés: 1/2).

 

Nous avons donc fini au déco d'Annecy avec notre président en chef et son escouade.

Bises à tous

Claire

 

Gilles :

Sortie Piafs Ascension 2017

Il y a environ 2000 ans en Palestine, suite à une crucifixion mal à propos, on nota une forte ascension, près du décollage du mont des Oliviers, sur le site FFVL de Nazareth.

Nous autres Piafs intégristes de Villebon (quand on n'est pas sur Yvette) en perpétrons le souvenir, dans la dignité, l'allégresse et le recueillement qui nous caractérisent.

C'est Claire qui nous sonna les matines, ce jeudi 25 mai 2017 à 07h00 avec le révérend Damien suivi de ses ouailles Jean-Christophe, Kevin, Ludo, Razak, Vincent, William et Gilles.

 

Jeudi:

Le cheminement à genoux en robe de bure (oui, sur Yvette aussi) autrefois préféré, a laissé place à l'entassement en camion Opel / MJC pour déferler sur les autoroutes A6 puis A41.

C'est au décollage d'Agy qu'on a décidé d'épargner la ville de Cluses et son atterro très urbain, pour se rabattre sur Samoens dans l'après midi. Rapide visite de l'atterro de Brison. Vent météo faiblissant, chaleur en vallée et un bon gradient de température poussent au décollage des Saix. Les acclamations d'autochtone à casquette nous encouragent à décoller vite. On notera ici la belle performance de l'équipe qui pose tous ses membres à l'intérieur de l'atterrissage officiel (400m x 400m) - et l'accueil chaleureux d'autochtone à casquette à l'atterro (oui, c'est le même).

Les gros menteurs qui prétendaient monter au Criou sans problème ont vite été démasqués (Gilles, au coin!) Nous célèbrerons les vèpres à ChinaWok (Sallanches) avant de regagner nos cellules monacales du couvent Le Fontenay (Passy, sur la route du plateau d'Assy).

bilan: 1 rotation, 0 killed, pas de coups de soleil.

 

Vendredi:

L'opportunité du déco à 2 pas des dortoirs nous envoie faire du parawaiting sur le déco de Plaine-Joux. Moments intenses où, en face du Mont Blanc, sous le soleil brûlant, on peut enfin se mettre les doigts dans le nez ou pisser sur un arbre - voire démarrer la première sieste de la journée (Vincent, repéré!). Une coalition se forme, qui tente d'imposer une méthode de gonflage face voile au plus récent volant. La brise au déco et les ascendances thermiques varieront au cours de la journée entre ridiculement faible, inexploitable et franchement tarte. Curieusement on voit des ailes très haut au-dessus des Fiz. On suspectera le dopage, un déco très haut connu des seuls locaux ou des mutations génétiques. L'hypothèse qu'on est une bande de brêles n'a pas été retenue.

En milieu de journée, notre rookie préféré décolle pour un plouf de 5 minutes. Une grosse demi-heure plus tard, toujours pas de nouvelles (sa radio fonctionnait au déco) inquiétude parmi la meute. Au final on dira que la radio s'est mise à déconner (William, dénoncé!) et son vol s'est très bien passé, y compris l'atterro dans une masse d'air remuante.

Encore une fois le sans-faute: tous posés dans le terrain de Chedde (200m x 300m, en léger dévers).

bilan: 3 rotations, 0 killed, peu de coups de soleil.

 

Samedi:

La météo annonce de l'orage dans l'après midi, on va voler en local à Passy le matin.

Un bon moment de yo-yo pour tout le monde, un fuyard va trainer sur les alpages de Varan (Ludo, épinglé!), ce sera la seule déclaration CFD du long weekend - mais on ne lui en veut pas.

Plus tard dans l'après midi on notera quelques otaries flottant sur le lac de Passy, après l'abandon des projets de vol un peu plus loin.

Au final l'orage n'éclate pas mais les bonnes conditions ont disparu.

Encore une fois le sans-faute: tous posés dans le terrain de Chedde (200m x 300m, en léger dévers).

bilan: 2 rotations, 0 killed, quelques coups de soleil.

 

Dimanche:

Après avoir confié Ludo à son employeur, on trace vers le bouchons d'Annecy et le déco de Montmin. On y retrouve quelques bouilles connues qui parawaitent au soleil. Les conditions s'installent vers 14h00, on s'y jette dans l'idée d'un petit tour du lac et ensuite départ en camion à 16h00. Après un long moment à se faire secouer les ailes en avançant contre la brise du lac, on oublie l'idée de traverser le lac sous l'étalement d'un cumulonimbus à l'Est -qui nous pourrit la masse d'air - et retour atterro pour Claire, Vincent, Damien, Kevin et Razak. 

En revenant des dents de Lanfon Jean Christophe nous abandonne pour se vacher près de la route de l'atterro de Planfait. Ses lunettes le lui reprocheront sèchement.

Presque tous posés dans le terrain de Doussart (200m x 400m).

bilan: 1 rotation, 0 killed, quelques coups de soleil.

Retour à Villebon 00h30 - en mode zombie !

 

 

 

 


Sortie Saint-André-les-Alpes, 8-17 avril 2017

Avril 2017 | April 2017

Et voilà, déjà sur la route du retour!

Vraiment on a pas envie de rentrer,…trop bien ce spot!!

Et dire que ça fait une semaine déjà que nous sommes là!

Ça a commencé par une arrivée au Clair de Lune au gîte le « Clair Logis » pour y découvrir le Thermique de Lune, la spécialité locale.

Hervé le patron hyper accueillant et parapentiste dans l’âme vole à « ses heures" pour se décontracter de sa dure journée de labeur.

De la « salle à manger » avec sa cuisine, vue sur sur la crête de Serre et l’atterro du lac avec ses rubans z’é biroutes.

Ici le soleil est au rendez-vous et les vols s’enchainent.

Même les élèves de l’école ont volé tous les jours, débs zè perfs…eh oui!!

Nous avons rencontrés des Belges sympas (105km de triangle …ouvert en passant par le lac de  " Serre-Ponçon ", des Allemands, des Tchèques un peu oufs … et même un Russe que nous avons navetté, entre autres, et bien sur des parapentistes nationaux conviviaux.

Situé dans la réserve naturelle du parc régional du Verdon, le terrain de jeu aux conditions aérologiques généreuses est extraordinaire.

La vue s’étend, en vol, de la crête du « Cheval Blanc »  jusqu’au lac de «  Castillon »  qui débouche sur les « Gorges du Verdon », puis le lac de « Sainte Croix » où nous avons fait un "saut"  en prenant le temps d’admirer la « Corniche Sublime ».

Ici c’est l’été … au printemps.

Des vols il y en a eu, en veux-tu en voilà, dès le premier jour et jusqu’à notre départ.

Certains ont crevé le plafond, d’autre l’oreiller,  … quoique non, quand il s’agit de voler, … branle-bas de combat à 9h30 précises, avec préparation des sandwichs à 9h25 au plus tard …., puis direction le déco.

Les meilleurs, « satellisés » ont fait des cross, tutoyé les vautours, tel notre reporter photographe volant, d’autres ont enroulé les thermiques ou effectué des soarings sur les crêtes avant d’atterrir, qui à Moriez, qui aux vaches, qui à l’atterro du lac de  « Castillon » près de la … buvette ombragée qui jouxte l’école de Philippe Lami.

Un vol de 2h ici c’est largement possible.On décolle, on monte et on vole au gré du vent.

L’après-midi, si vent trop fort au déco, … eh bien, gonflage à l’atterro pour être plus serein au prochain décollage, pas le temps de s’ennuyer, … non mais!

Ici, nos chers parapentes ont bien pris l’air et ils ont appréciés ces longs envols dans le bleu azur du ciel de cette magnifique région.

Le soir, on se retrouve autour d’une bonne table, qui au régime crudités, légumes, omelette, viande blanche, eau gazeuse (n’a pas duré longtemps le régime!!), qui au régime charcuterie, tartiflette, saucisses lentilles, tchili con carne, spaghettis à la carbonara et, et … Génépi bien sur, boisson médicamenteuse locale à base de plantes très agréable au palais!

De toute évidence, les cuistots et les fées du logis étaient là également, merci à eux!!

Sans oublier un excellent diner au restaurant du gÎte, préparé de main de maître par notre non moins excellent « local cooker paraglider » Hervé 😋

Nous avons même eu le plaisir de rencontrer notre cher ami Mathias avec sa nouvelle «  Artik Plume » et sa chère Céline à  « Saint André » puis à «  Moustier Sainte Marie » pour un bucolique flight de rêve, Magnus un parapentiste germanique également deltaplaniste, ainsi que quelques autre VEV (Ricoh comme l’imprimante, Cécile ah Cécile!!!! avec qui certains rêvaient de faire un bi-collé-serré avec une nouvelle "aérodynamite"!! sans passer par la qualif-bi!😜

Figurez vous qu’un des nôtres à côté de ses pompes à la gare de Palaiseau n’est pas passé à coté en vol grâce à un prêt de pompes.… avec de beaux cross à la clef et de belles vaches dans la pampa Haute-Alpestre, suivez mon regard   👀

Il nous a même fait avec sa A une démonstration d’un décollage propre d’anthologie de « Montdenier » que notre ami Mathias… en avait les yeux tout ébahis, lui qui en était à son 5ème déco un peu hésitant avec sa C toute neuve.

Eh oui, malgré toute son expérience, pas évident de décoller avec une C …gonflage, gonflage!!!

Comme je vous le disais les z’amis, nous avons vu l’été ici et bien que nous remontions dans ch’nord  pour regagner nos pénates, le soleil pour l’instant est toujours aussi chaud.

Vivement le prochain vol, les prochains vautours, les prochains cumulus ou tout simplement nous aurons plaisir à nous envoyer en l’air!

Voilà, chers Piafs qui piaffez d’impatience de déployer vos ailes dans le bleu horizon du ciel. 

Vive Ludo, vive Alain, vive cette bonne humeur communicative, bravo à tous Ralf, Cyril, Ludo, Louis, Christophe, Benoit 1 et 2, vive Olivier venu tout droit de Villebon et Mathieu en provenance d’un peu plus loin,…du Pakistan (comme quoi on vient de loin pour voler sur ce site!) qui nous ont rejoint pour le plaisir de voler ensemble. vive nous, en l’air et pour longtemps encore. 

A bientôt aux prochains vols, en escadrille!

 

🎼En rev’nant du « Cheval Blanc », en rev’nant du « Cheval Blanc », en rev’nant du « Cheval Blanc »,… 🎹 notre beau pur sang … 🐎 à la crinière enneigée…

Bisous à toutes zé tous 

 

PS: écrit dans le Vivaro sur le rout' du r'tour

Eh, eh 😎👏🏻